photo-accueil-fait-soldats-fait-partie-exposition-musee-carnavalet-paris-libere-photograpohe-expose-1611810-616x380© musée carnavalet

Je commémore, tu commémores, on commémore... Que d'images, de films et de cérémonies me direz-vous! Eh bien Oui, mais ce devoir de mémoire est nécessaire pour chacun d'entre nous. Alors en tant que Parisienne, l'expo- du musée Carnavalet qui a débuté hier, m'a semblée la plus appropriée pour se souvenir et j'avoue qu'elle est passionnante.

image[2]

Si la scénographie parait un peu trop didactique, c'est parce qu'elle reprend en partie, l'exposition réalisée par François Boucher, conservateur du musée et résistant. En novembre 1944,cette  première expo fit fureur et le musée connut une affluence record, alors même que la guerre n'était pas terminée. Aujourd'hui,en 2014, la collecte de témoignages s'est considérablement enrichie. 70 ans après, textes, citations, documents abondent; Des légendes et un catalogue en trois langues, tout est réuni à Carnavalet pour la véracité historique ! Une présentation d'archives ultra complète nous est donc proposée mais ce n'est pas une expo de photos artistiques (aucun Brassaï,ni Cartier- Bresson etc) Juste des photos instantanées, choc, qui témoignent ! 

robert-doisneau-barricades-paris-1944

©Robert Doisneau- Barricades à Paris

La première salle s'ouvre sur une photo saisissante du 14 juin 1940, premières heures de l'Occupation, avec l'entrée des allemands dans Paris. Glaçant ! Les autres salles sont consacrées essentiellement au mois d'aôut 1944: fin de l'occupation, les F.F.I ,la bataille de Paris, l'entrée de la division Leclerc, les portraits des héros,le discours du général de Gaulle, le défilé et la liesse parisienne des 25 et 26 août 1944 etc...

107192846_4

© Serge de Sazo

Plus de 250 photographies signées de Robert Doisneau, René Zuber, Jean Séeberger, Serge de Sazo, Robert Cohen, Pierre Jahan, Emmanuel Sougez et beaucoup d'autres, connus et anonymes, viennent  ainsi illustrer ces moments, inscrits dans la mémoire collective. Ces nombreuses images prises sur le vif, sont parfois floues ou mal cadrées...mais toujours émouvantes. On a parfois la drôle d'impression de les connaitre  tant ces clichés font partie de notre insconcient collectif  et pourtant, on découvre d'autres éléments, d'autres faits. Les photos interpellent, racontent... Plus forts que les mots et la voix du Général ? "... Paris Outragé mais Paris... Libéré "  Charles de Gaulle, 26 aôut 1944

107193991_2© Serge de Sazo

107195294_2

© Serge de Sazo

Frissons garantis également en regardant ces clichés des femmes tondues ou les photos des salles de torture ! Mais plus que ces centaines d'images documentaires poignantes, ce sont les 15 petits films d'époque qui m'ont le mieux transporter dans l'atmosphère de ce mois d'aôut 44. Si le spectacle des rues de Paris en fête est  heureusement fréquent pour nous autres parisiens de 2014, ces films de l'insurrection en "live", la guerre dans les rues du centre de la capitale, font vraiment frémir. Vous l'aurez compris, ce n'est pas l'expo la plus désopilante de l'année mais elle est indispensable pour faire son devoir de mémoire et réviser une page de notre Histoire. L'expo s'achève sur les objets et drapeaux de l'époque. Prémices de la mondialisation ?

image[1]

Mon seul regret: il manque quelques grands formats et des images réalisées par des femmes photographes mais surtout, surtout, des photos mettant à l'honneur des Parisiennes qui ont, elles aussi, participées à ces terribles journées.

http://www.sergedesazo.com/site/galerie.

http://www.carnavalet.paris.fr/fr/expositions/paris-libere-paris-photographie-paris-expose

Musée Carnavalet
23, rue de Sévigné
75003 Paris 

Du 11 juin 2014 au 1er mars 2015.
Du mar au dim de 10h à 18h.